retour
retour

On the Rhône Again (Vins)


 

Amateur belge de bons vins, nous vous souhaitons la bienvenue On the Rhône Again.

Envie d’en savoir plus sur l’actualité des Côtes du Rhône ?

De vous plonger dans l’univers de ces vins aussi variés que la géographie de leur terroir ?
Nous vous proposons d’embarquer, dans l’univers rhodanien.
Alors prenez la route du Rhône avec nous, en quelques clics et en toute décontraction.
Vous (re)découvrirez notre vignoble passionnant et ses nombreuses appellations, nos Côtes qui ont la cote dans votre beau pays.
Il est le candidat de la Belgique lors de l'édition du Concours « Best Sommelier of the World » à Anvers début mars.


L’occasion pour Antoine Lehebel (37 ans) de nous parler de son amour pour les vins des Côtes du Rhône, une région très présente à Anvers à l’occasion de cette « Coupe du Monde des sommeliers »

« Les Côtes du Rhône évoquent pour moi avant tout le Sud, une vallée pleine de ressources, de fruits et de superbes produits gastronomiques. Si je les associe avant tout à des vins rouges de plaisir, je suis également très friand des grands blancs gourmands de la région ».

Pour Antoine, sommelier d’un des restaurants les plus prestigieux de Belgique, Bon Bon à Bruxelles (2 étoiles Michelin, 19,5/20 Gault & Millau) les vins des côtes du Rhône ont toute leur place aujourd'hui sur la carte des restaurants belges les plus prestigieux :

« c'est une région viticole riche de sa diversité et de la qualité de ses crus, qui rencontre un véritable succès tant auprès de la clientèle que des professionnels de la restauration.
Les Belges sont amateurs de bonnes choses en général, donc tout naturellement aussi des vins des Côtes du Rhône.
L'énorme avantage des Belges, c'est leur ouverture d'esprit face à tous les produits de qualité ».
Quand il évoque la région, c’est en nous confiant l’un de ses plus beaux souvenirs :
« Dans sa vie, il faut au moins une fois monter à pied au sommet de la colline de l'Hermitage un soir d'été et prendre l'apéritif devant la chapelle Saint-Christophe, en profitant au maximum de la vue majestueuse sur la vallée en contrebas ».

Rien qu’à l’entendre, on aimerait déjà y être…